Enseignement GT

Les filières Générale et Technologique mènent en trois ans aux bacs généraux ou technologiques.

L’obtention de ces divers baccalauréats mène à une poursuite d’études supérieures longues ou courtes.

La voie générale s’ouvre plutôt sur des études universitaires à bac+5 ou des cycles préparatoires aux grandes écoles tandis que la voie technologique s’ouvre sur des études à bac+2 voire licence professionnelle selon le niveau.

La Seconde est une véritable classe de détermination. Le niveau et la motivation induisent l’orientation sur le type de bac qui sera préparé et donc sur l’orientation professionnelle future de l’élève.

A la rentrée 2019, l’organisation du lycée général et technologique évolue pour préparer au nouveau baccalauréat et à l’entrée dans l’enseignement supérieur. Dans le cadre de cette transformation, les programmes d’enseignement ont été revus et des enseignements nouveaux ont été proposés. Découvrez en 10 points les nouveaux programmes du lycée :

  • Les nouveaux programmes du lycée sont ambitieux. Ils consolident les acquis du collège, assurent la transmission de contenus disciplinaires solides et contribuent à la formation intellectuelle des élèves.
  • Les programmes permettent la construction d’une culture littéraire, historique, humaniste et scientifique commune. Ils donnent aux élèves des clés pour comprendre le monde dans lequel ils vivent : l’évolution des sociétés, des cultures, des politiques, les différentes phases de leur histoire ainsi que les actions et les décisions des acteurs.
  • Les programmes des disciplines scientifiques s’appuient sur des concepts théoriques et forment à la singularité du raisonnement scientifique. Ils ont pour objectif d’aider les élèves à comprendre ce que la connaissance scientifique a de spécifique, dans ses pratiques, ses méthodes et dans ses enjeux de société.
  • Ils visent à stimuler la créativité des élèves et leur capacité à construire des raisonnements rigoureux, à exercer leur esprit critique, à consolider leur formation civique pour devenir des citoyens responsables et libres, conscients de leurs droits mais aussi de leurs devoirs. Les nouveaux programmes encouragent les élèves à comprendre les conditions de leur émancipation intellectuelle, sociale et politique.
  • En langues vivantes, en même temps qu’ils consolident leurs compétences linguistiques et de communication, les élèves approfondissent leur connaissance des aires géographiques et culturelles des langues qu’ils apprennent.
  • L’enseignement de sciences économiques et sociales, commun à tous les élèves en seconde, puis en enseignement de spécialité, permet de conforter les approches microéconomiques nécessaires pour comprendre les mécanismes fondamentaux de l’économie.
  • Une place nouvelle pour le numérique. "Sciences numériques et technologie" en seconde permet d’appréhender les concepts des sciences numériques, de comprendre le poids croissant du numérique et les impacts majeurs qui en découlent sur les pratiques humaines. L’enseignement de spécialité "Numérique et science informatique" en première vise l’appropriation des concepts et des méthodes qui fondent l’informatique, dans ses dimensions scientifiques et techniques.
  • Certains enseignements proposent des approches pluridisciplinaires nouvelles : l’enseignement scientifique commun en première, les enseignements de spécialité "Humanités, littérature et philosophie", "Histoire, géopolitique, sciences politiques)". Ils permettent des regards croisés sur de grandes questions de culture ou de connaissance du monde contemporain.
  • Les nouveaux programmes donnent une place nouvelle à la maîtrise de la langue et au développement des compétences orales, à travers notamment la pratique de l’argumentation. Si ces compétences sont travaillées dans tous les enseignements, elles prennent un relief particulier dans les enseignements de spécialité pour les élèves qui ont à préparer l’épreuve orale terminale du baccalauréat.
  • Les nouveaux programmes cherchent à établir un équilibre entre les divers temps de l’apprentissage : temps de recherche, d’activité, de manipulation ; temps de dialogue et d’échange, de verbalisation, de raisonnement ; pratique expérimentale et activité de modélisation.

Source : education.gouv.fr