Accueil > Actions culturelles > Sorties/Projets ponctuels > La LLCE Español del liceo Georges Braque de salida a la exposición « Dalí, (...)

La LLCE Español del liceo Georges Braque de salida a la exposición « Dalí, el enigma sin fin »

Publication : par Jérémy MARTIN

La LLCE Español del liceo Georges Braque de salida a la exposición « Dalí, el enigma sin fin »

Nos encontramos a las 13h40 en el instituto y fuimos a la estación de Argenteuil. Tomamos el tren hasta la estación saint Lazare, luego el metro y caminamos 10 minutos para llegar a « L’Atelier des Lumières ».
Entramos en un cuarto oscuro y después la exposición sobre Gaudí comenzó y vimos sus obras. Eran muy coloradas y muy dinámicas : las imágenes se desplazaban de pared a pared.
La exposición consistió en las presentaciones de las obras de dos artistas que se llaman Gaudi y Dalí. Las primeras obras, las de Gaudi, están proyectadas en las paredes como las de Dalí para aprender más sobre los dos artistas y lo que les gustaba hacer. Se representaron muchos trabajos que habían hecho en su vida. Como éstos :

Ejemplo de una obra de Gaudi : El parque Güell

Ejemplos de diferentes obras de Dali :
El techo del Palacio del Viento en el Teatro Museo Dalí (1972-1973) y La persistencia de la memoria (1931)


El montaje del « Atelier des Lumières » consiste en percibir la pasión de los dos artistas. La primera parte son las obras de Gaudi, y la segunda parte, la obra de Dalí. Eran proyecciones de 360 grados y la exposición de Dalí duró más de 45 minutos. Había pausas entre las obras. El público estaba en la oscuridad.

La inmersón en el universo de Dalí ha sido un éxito. Una parte de sus obras eran en blanco y negro y las demás eran en colores. Además, la selección de músicas de Pink Floyd era adecuada.

Para terminar, compartimos nuestras opiniones personales sobre la salida : más gente prefiere la animación sobre Dalí a la de Gaudi. Pensaban que iban a ver obras más molestas de lo que se presentó. Reprensentaba bien su vida y sus pasiones. Fue bastante dinámico y hermoso.

Otros compañeros preferían Gaudí porque era más colorido, artístico, más feliz y comprensible.
En general, a todos nos gustó la salida, las obras puestas en animación ligera fueron muy hermosas.

La LLCE Espagnol du lycée Georges Braque en sortie à l’exposition « Dali, l’énigme sans fin »

Nous nous sommes retrouvés à 13 h 40 au lycée et nous sommes allés à la gare d’Argenteuil. Nous avons pris le train jusqu’à la gare Saint-Lazare, puis le métro et nous avons marché 10 minutes pour nous rendre à « L’Atelier des Lumières ».
Nous sommes entrés dans une salle sombre, ensuite l’exposition sur Gaudí démarra et nous avons vu ses œuvres. Elles étaient très colorées et très dynamiques : les images passaient de mur en mur.
L’exposition a consisté en la présentation des œuvres de deux artistes qui s’appellent Gaudi et Dali. Les premières œuvres, celles de Gaudi, sont projetées sur les murs comme celles de Dalí pour en apprendre davantage sur les deux artistes et ce qu’ils aimaient faire. Beaucoup de travaux qu’ils avaient réalisés dans leur vie ont été représentés. Comme ceux-ci :

Exemple d’une œuvre de Gaudi : Le parc Güell

Exemples de différentes œuvres de Dali :
Le plafond du Palacio del Viento au Théâtre-Musée Dalí (1972-1973) et La persistance de la mémoire (1931)


Le montage de « l’Atelier des Lumières » consiste à percevoir la passion des deux artistes. La première partie est sur les œuvres de Gaudi, et la seconde partie, sur l’œuvre de Dali. C’étaient des projections à 360 degrés et l’exposition sur Dalí a duré plus de 45 minutes. Il y avait des pauses entre les œuvres. Le public était dans le noir.

L’immersion dans l’univers de Dalí a été un succès. Une partie de ses œuvres était en noir et blanc et les autres œuvres en couleurs. De plus, la sélections de musiques de Pink Floyd était adéquate.

Enfin, nous partageons nos opinions personnelles sur la sortie : plus de gens préfèrent l’animation sur Dalí à Gaudí. Ils pensaient voir des œuvres plus choquantes que celles qui ont été présentées. L’exposition représentait bien sa vie et ses passions. C’était assez dynamique et beau.

D’autres camarades préféraient Gaudi parce que c’était plus coloré, artistique, plus heureux et compréhensible.
En général, tout le monde a aimé la sortie et les œuvres mises en animation.